Comment tailler un olivier?

Munisses vous d’une cisaille, sécateur et a bras, scie, une brouette, râteaux japonais (râteaux à feuille).

On commence a prendre sa cisaille et on taille tous autour de l’arbre et aussi la téte en forment un rond, après on coupe les branche interne avec le sécateur normale on enlève les branche qui ce touche et on enlève tous ce qui a au coeur de l’arbre il faut qu’un oiseaux passe a l’intérieur.

Il faux qu’a la fin il forme un beaux arbre bein rond.

olivier fini

———————-

 

Adaptez la taille à la vigueur de vos rosiers

Des rosiers bien taillés conservent une belle silhouette et offrent des fleurs en abondance. Ayez la main plus ou moins légère selon les variétés.

La plupart des rosiers buissons et arbustifs modernes, presque tous remontants, fleurissent plusieurs fois durant l’été sur le bois de l’année. Livrées à elles-mêmes, les branches des rosiers s’allongent car la sève alimente en priorité les bourgeons situés à l’extrémité des branches. Leur floraison toujours plus haute finit par s’épuiser au fil des années. Sur les rosiers de type Polyantha, une taille courte pratiquée en fin d’hiver permet d’obtenir de beaux buissons denses et très florifères. Sur des rosiers hauts de type arbustif, une taille plus longue sert à équilibrer la forme de l’arbuste et à rajeunir sa charpente en supprimant peu à peu les branches âgées. Taillez par beau temps, hors des périodes de gel. Si vous débutez, ne vous pressez pas : attendez que les bourgeons soient visibles. Une taille fin mars retardera légèrement la floraison, sans plus. Utilisez des outils bien aiguisés et désinfectez-les régulièrement pour ne pas propager les maladies. Placez correctement votre sécateur : une branche se coupe toujours en biais, à l’opposé du bourgeon, afin d’empêcher que l’eau ne ruisselle dessus.

rosiertaillecourte1265197105.jpg

 

Une coupe sévère pour les rosiers fluets

La taille dépend de la vigueur de l’arbuste : moins il est vigoureux, plus il aura besoin d’être taillé. Taillez court les arbustes qui grandissent mal.
En limitant le nombre de bourgeons, ceux qui restent bénéficieront d’un maximum de sève pour produire du bois vigoureux et de grandes fleurs.

Comment tailler :
Commencez par supprimer le bois mort, les branches trop grêles et quelques branches âgées, reconnaissables à leur écorce marron foncé.

Conservez 3, 4 ou 5 grosses branches bien vertes. En partant du sol, comptez le nombre d’yeux, les légers renflements situés sur ces branches, ce sont les ébauches des nouveaux bourgeons. Taillez au-dessus du troisième ou du cinquième œil tourné vers l’extérieur du rosier.

Les rosiers buissons se taillent généralement à une hauteur de 15 à 20 cm au-dessus du sol.

Un simple nettoyage pour les rosiers robustes

 

 rosiertaillelongue.jpg

 

Les rosiers arbustifs à floraison remontante se taillent comme des arbustes à floraison estivale (buddleia, hibiscus…). Pour qu’ils gardent une forme souple, une taille longue suffit. Légère, celle-ci s’apparente à un simple nettoyage.

Comment tailler :
Raccourcissez les pousses de l’année précédente (écorce vert grisâtre) d’un tiers ou de deux tiers selon la hauteur que vous désirez obtenir.

Éliminez les branches qui s’entrecroisent à l’intérieur de l’arbuste pour que la lumière pénètre mieux.

Sur les arbustes âgés, éliminez une ou deux branches maîtresses, choisies parmi les plus vieilles (écorce grisâtre et ridée).

N’oubliez pas de couper les gourmands, c’est-à-dire les rameaux qui naissent sous le point de greffe.

Coupez à ras du sol les branches mortes ou trop frêles.